dimanche 15 novembre 2015

Baozi fourré aux oignons-poivrons et camembert (cuisine fusion).



Le Baozi est un petit pain fourré, cuit à la vapeur qui nous vient de Chine. Il peut être salé ou sucré et on peut y mettre la farce que l'on veut ! J'ai découvert ces petits pains sur le blog de Margot Zhang : Recettes d'une chinoise. Et je les adore !!! J'en ai déjà fait plusieurs fois, avec une farce un peu plus traditionnelle (porc-chou chinois). Mais l'autre jour j'ai eu envie de cuisine fusion ! Une Rencontre France-Chine !

Pour environ 5/6 Baos :

Pour la pâte à Baos :
- 80g de farine ;
- 1g de levure de boulanger ;
- 50g d'eau tiède ;
- 1 pincée de sucre en poudre.

Pour la farce :
- 1/2 oignon (ou 1 petit entier) ;
- 1/4 de poivron vert (idem, à voir selon la taille du poivron) ;
- Camembert.

Préparer la pâte :
Laisser la levure "mousser" 5 à 10mn dans l'eau.
L'ajouter au fur et à mesure dans la farine en mélangeant, ajouter le sucre et pétrir pour obtenir une boule bien lisse et homogène. Couvrir et laisser pousser entre 1 et 2h, la pâte va doubler de volume.

Pour la farce :
Couper le poivron et l'oignon en petits morceaux, les faire revenir dans une poêle avec un peu d'huile.
Quand les oignons sont dorés, retirer du feu et laisser refroidir. Les dés de poivron doivent rester fermes. La farce ne doit plus être chaude au moment du pliage sous peine de déchirer la pâte.

Former un boudin avec la pâte et couper en 5/6 morceaux à peu près de même taille. Étaler les morceaux de pâte en petites galettes. Déposer un peu de farce au milieu (pas trop si on veut garder de beaux baos qui restent bien fermés !), ajouter un morceau de camembert et plier selon les explications de la vidéo.

Faire des trous dans un papier cuisson et le placer sur le fond du panier vapeur en bambou.
Déposer les baos dans le panier vapeur, couvrir et laisser de nouveau pousser 30mn. Surtout, ne pas sauter cette 2eme phase de pousse.
Si vous n'avez pas de panier vapeur en bambou, la cocotte minute et son panier fonctionnent très bien !

Pour la cuisson :
Partir avec un départ d'eau froide, puis compter environ 10/15mn à partir de l'ébullition. Au bout de ce temps, retirer du feu et laisser encore reposer 5mn couvert.
La 1ere fois que j'en ai fait, j'ai eu l'impression au visuel que mes baos n'étaient pas cuits, ils étaient blancs, semblaient collants. C'est normal ! Ils sont blancs certes, mais pas collants et bien aérés à l'intérieur ! C'est une vrai découverte pour moi, j'adore ces petites bouchées chinoises !



mercredi 11 novembre 2015

Chips de pâte à Won Ton façon pizza (ou comment utiliser un reste de pâte à Won Ton)


Il y a quelques semaines, j'ai acheté de la pâte à Won Ton !
Les Won Ton sont des petits raviolis venant de Chine ! Ils se dégustent en soupe.
J'avais plus en tête d'utiliser cette pâte pour faire des Gyozas. C'est ce même ravioli mais en version japonaise : frit !
Après mon essai de gyozas (pas super top au passage !), il me restait pas mal de feuilles à Won Ton ! Je me suis demandée comment les utiliser assez rapidement pour éviter de les mettre à la poubelle ! Dans leur version chinoise ? cuit à l'eau avec un bouillon et servit en soupe ? J'avoue que j'avais assez la flemme de refaire une farce, reformer bien comme il faut tous mes petits raviolis et puis je trouvais que ça ressemblait trop aux gyozas mangés la veille... et je n'aime pas manger 2 jours de suite la même chose (ou presque !). Me voilà à réfléchir devant ces carrés de pâte... je sais qu'on peut les cuire à l'eau, à la vapeur, les frire ! Et au four, ça donnerait quoi ? Hop ! je me lance avec un carré de pâte ! je le coupe le badigeonne d'huile j'ajoute du sel, et le mets au four quelques minutes ! Résultat : on dirait un nachos (sans le petit goût typique de la farine de maïs bien sûr !). Recyclage parfait ! Quelques ingrédients en plus et voici de quoi grignoter en apéro ou devant la TV !

- 1 reste de feuilles à Won Ton ;
- un peu d'huile pimentée pour pizza ;
- gruyère râpé ;
- sel,
- origan.

Préchauffer le four à 210°C.
Couper les carrés de pâte en 4. Les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson. Les badigeonner d'huile pimentée, salé un peu, puis les recouvrir de gruyère et d'un peu d'origan.
Enfourner environ 5/10mn (je n'ai pas trop fait attention, mais c'est très rapide ! Il faut que ce soit légèrement doré).
Sortir du four laisser refroidir (ou pas) !!!
Bon appétit !



lundi 19 octobre 2015

Naans farcis boeuf-curry et raïta de betterave.


Pour changer des cheese naans !

Pour les naans, j'ai utilisé ma recette habituelle.

Pour la farce :
- steack haché ;
- 1cc de curry ;
- 1 peu de citronnelle ;
- 1/2 oignon ;
- 1 petite gousse d'ail ;
- sel, poivre.

Pour le raïta de betterave :
- 1 petite betterave cuite ;
- 1 yaourt grec ;
- 1cc de cumin ;
- 1cc de coriandre en poudre ;
- 1 gousse d'ail ;
- sel.

Préparer la pâte des naans.

Pendant que le repos de la pâte, préparer le raïta :
Couper la betterave et l'ail en petits morceaux.
Mélanger avec le reste des aliments.
Mettre au frais dans un récipient couvert jusqu'au moment de servir.

Préparation de la farce :
Emincer le demi oignon et l'ail. Les faire légèrement revenir dans une poêle avec un peu d'huile. Ajouter la viande, le curry et la citronnelle. Saler, poivrer. Une fois que la viande est cuite, mettre de côté et laisser tiédir.
Pendant ce temps, étaler la pâte des naans et les former.
Etaler un peu de farce sur un disque de pâte, refermer avec un deuxième disque en soudant bien les bords (comme pour un cheese naan).
Faire chauffer dans une poêle chaude sans matière grasse, de la même façon que les naans classiques.

Servir chaud accompagné du raïta de betterave.

On peut les faire en version "mini" a dipper dans le raïta pour un apéro !

jeudi 13 août 2015

Nous avons testé la table de Chef Damien : 750g la Table


Il y a quelques jours, je vous parlais de l'ouverture du restaurant de Chef Damien : 750g la table !
Comme je l'avais expliqué, le concept est différent des autres restaurants, puisque la carte variera en fonction des préférences des internautes au moment présent. Il sera proposé dés septembre, 3 ou 4 entrées/plats et desserts, le tout pour 24 euros. Mais vous pouvez dés à présent tester en profitant du grand rodage tout le mois d'août ! Au choix 2 entrées/plats et desserts pour 19.50 euros !!



Petite vue sympa sur la cuisine

Nous y sommes donc allés ! Arrivés assez tôt, accueillis par Chef Damien en personne qui nous trouve une table sur la terrasse et nous propose une petite boisson pour nous rafraîchir ! Pour les amateurs de bières : des bières Belges, comme par exemple, l'Achouffe, sont proposées.






En peu de temps le restaurant s'est rempli et on vient nous présenter la carte :
- melon et pastèque espuma de chorizo ou salade caesar à l'oeuf poché (au lieu du poulet) en entrées ;
- filet de lieu ou entrecôte de boeuf et pommes de terre au romarin en plats ;
- fraisier revisité ou abricot rôtis et glace verveine sur crumble en dessert.

Vous n'aurez ici que des photos des entrées puisque nous nous sommes "bêtement précipités" sur le reste avant de penser aux photos... Un peu le problème quand ce qu'on vous amène est appétissant !

Comme nous étions 2, nous avons testé les 2 entrées :
Découverte et surprise : la pastèque se marie parfaitement avec le chorizo !



La salade Caesar revisitée, sans poulet. L'association sauce anchois-parmesan et oeuf fonctionne parfaitement !



Pour le reste du dîner, (et comme nous sommes de grands carnivores), nous avons opté pour l'entrecôte de boeuf et ses pommes de terre au romarin. La viande est accompagnée d'une sauce béarnaise montée au beurre, toute légère et délicieuse (d'ailleurs, un petit peu plus de cette sublime sauce n'aurait pas été de refus...)

Un bon pain accompagne tout le repas.

Et pour terminer abricots rôtis sur crumble et glace verveine... et là, l'apothéose ! Même quand on est pas desserts du tout ou qu'on préfère un plateau de fromages en fin de repas ! Un contraste de tout, au niveau saveurs, textures, chaud-froid. tout ce que j'aime !

En conclusion : Vous voulez passer un bon moment tout en vous régalant ?
Direction "750g la table" au 397 rue Vaugirard dans le 15eme (porte de Versailles). Un bon accueil, un bon repas et une bonne ambiance vous y attendent de 11h30 à 23h !






dimanche 9 août 2015

Biscuits citron-estragon


A la base c'est la recette italienne des "Biscotti morbidi al limone" (biscuits moelleux au citron).
J'aime bien surprendre en incorporant des herbes à mes préparations sucrées. J'avais déjà testé le citron avec l'estragon dans une tarte au citron meringuée. Le mariage ayant plutôt bien fonctionné, je l'ai réutilisé pour ces petits biscuits !

- 320g de farine ;
- 1/2 sachet de levure chimique ;
- 110g de sucre (+ pour la finition) ;
- 1 jus de citron ;
- 1 tranche 1/2 de citron confit (on peut remplacer par le zeste d'un citron) ;
- 1 bonne pincée d'estragon sec (on peut en ajouter selon les goûts, moi j'ai trouvé cela suffisant) ;
- 100g de beurre ;
- 1 oeuf ;
- 1 pincée de sel ;
- sucre glace pour la finition.

Découper en petits morceaux les tranches de citron confit.
Mélanger le beurre mou avec l'oeuf, le sucre, le jus de citron, les morceaux de citron, le sel et l'estragon.
Ajouter la farine et la levure. Bien mélanger pour obtenir une pâte bien homogène qui forme facilement une boule et ne colle pas. Elle ressemble à une pâte à sablés.
L'envelopper et la placer au frais au minimum 30mn.

Préchauffer le four à 180°C.
Former des petites boule avec la pâte, les enrober de sucre et de sucre glace.
Les déposer sur une plaque recouvert de papier cuisson et enfourner 15mn.
Les biscuits vont se craqueler, ils doivent rester bien clairs.

samedi 8 août 2015

Finuchietti ou finuchjetti - le bretzel Corse


Les Finuchiettis sont des petits pains aux graines d'anis. Ils ressemblent beaucoup aux Bretzels.
A picorer au goûter ou en apéro. J'ai opté pour la version apéro en accompagnant d'un mélange de fromage frais et d'herbes du maquis.
La recette vient du site Recettes Corses.

Pour 6 Finuchiettis (selon "Recettes Corses", j'en ai fait plus !) :
- 250g de farine ;
- 100g d'eau ;
- 1 sachet de levure de boulanger ;
- 1cc de sel ;
- 1 poignée de graines d'anis.

Mettre tous les ingrédients dans le robot et pétrir avec le crochet (bien sûr, on peut pétrir à la main !!!).

Former des petits boudins de 1cm de diamètre sur 25cm de long (je les ai fait plus fins). Former une sorte de "8", souder la pâte avec un peu d'eau pour que ça ne se décolle pas au pochage.

Pour le pochage, j'ai utilisé la même méthode que les bretzels : Faire bouillir une grande quantité d'eau, ajouter sel et bicarbonate. Ajouter les  finuchiettis (par petite quantité pour éviter qu'ils ne se collent entre eux !). Les retirer dés qu'ils remontent à la surface.
Les déposer sur une plaque et les laisser légèrement sécher le temps de préchauffer le four à 250°C.

Enfourner environ 8/10mn en surveillant. Ils doivent être dorés.






vendredi 7 août 2015

Biscuits salés oignon-tomates confites-thym


- 160g de farine ;
- 40g d'huile d'olive ;
- 30g d'eau ;
- sel ;
- oignon ;
- tomates confites ;
- graines de pavot ;
- fleur de sel ;
- thym.

Mélanger la farine, l'huile, le sel et l'eau. On doit obtenir une pâte bien homogène non collante et bien souple. Couvrir et placer au frais 30mn.

Pendant ce temps, couper l'oignon en rondelles, détailler les rouelles. Couper de petits morceaux de tomates confites.

Préchauffer le four à 180°C.
Étaler la pâte le plus finement possible.
Découper à l'aide d'emporte-pièces. Badigeonner d'huile d'olive et placer dessus un morceau de tomate confite, des morceaux d'oignons, les graines, le thym et la fleur de sel. Bien appuyer sur chaque élément afin de bien les coller sur la pâte.


Enfourner 5 à 10mn en surveillant !





jeudi 6 août 2015

750g la table : le restaurant de Chef Damien !


En général, quand on parle de la rue Vaugirard, une des premières choses qui arrive en tête c'est : "Monopoly" ! Et bien à partir de vendredi, ce sera : "750g la table" by Chef Damien ! J'ai eu la chance d'avoir une petite visite guidée des lieux. Très impatiente d'y retourner et découvrir ce que l'équipe concocte derrière les fourneaux...




On connait tous Chef Damien du site de recettes "750g" ! Il propose maintenant de nous régaler sans avoir à sortir nos casseroles. Derrière les fourneaux avec son équipe il proposera au menu les recettes les plus demandées des internautes. Bien plus qu'un restaurant, "750g la table" est un lieu de partage. Ici pas de secrets culinaires de chef, on repart avec la recette de ce qu'on a dégusté !
Et pour être au top à la rentrée, le chef a besoin de tous ceux qui voudront bien l'aider en allant tester son concept et sa cuisine dés le vendredi 7 août pour ce qu'il appelle "le grand rodage". Il en parle beaucoup mieux que moi dans la vidéo ci-dessous :



Envie de jouer au critique culinaire dans la bonne humeur ? RDV au 397 rue de Vaugirard dans le 15eme arrondissement de Paris. (page fb)







mercredi 5 août 2015

Comme des minis BN


Pour une vingtaine de biscuits :
- 180g de farine ;
- 60g de sucre ;
- 100g de beurre ;
- 1 pincée de sel ;
- chocolat, nutella, confiture, etc pour la garniture.

Mélanger le beurre et le sucre puis ajouter le sel et la farine.
Former une boule, l'envelopper et la laisser au frais 1h.

Préchauffer le four à 180°C.
Étaler la pâte et découper à l'aide d'emporte-pièces.





Enfourner 12mn.
Laisser refroidir avant de garnir 2 par 2.



mardi 4 août 2015

Falafels



Falafels :
- 300g de pois chiche cuits ;
- 1 oignon ;
- 1 ou 2 gousses d'ail ;
- 1cc de cumin ;
- 1/2cc de coriandre en poudre ;
- 1cc d'huile neutre ;
- 2cs d'eau ;
- 2cs de persil frais ou sec (j'ai mis 1cs de menthe à la place) ;
- 1cc de farine de pois chiche (facultatif) ;
- graines de sésame (facultatif) ;
- sel et poivre.

Bien égoutter les pois chiche, les étaler sur un plaque de cuisson et enfourner à 210°C environ 20mn, cet étape permet de les assécher et faciliter le maintien des falafels par la suite.
Couper l'oignon et l'ail en petits morceaux.
Préchauffer le four à 180°C. Mettre les pois chiche refroidis dans le mixer avec l'oignon, l'ail et tous les autres ingrédients. Mixer par petites pulsions. On doit obtenir une purée assez compacte pour former des boules. Si elle s’effrite, ajouter un peu d'eau.
Former des boules, les aplatir légèrement, les "paner" dans les graines de sésames et les placer sur une plaque recouverte de papier cuisson et légèrement huilée. Enfourner environ 20/30mn en surveillant et en retournant à mi-cuisson. Les falafels doivent être légèrement dorées.

Servir avec des pains pita (ici ou ici), des tomates, de la salade et une sauce au yaourt. Comme je n'avais plus de yaourt, j'ai accompagné de ma béarnaise vegan, j'ai trouvé que ça allait très bien !



lundi 3 août 2015

Pain pita



J'aime bien ces petits pains que l'on peut garnir, dipper etc... j'en faisais assez régulièrement avec cette recette ! je trouvais mes petits pains très bons, mais ils étaient souvent assez plats et difficiles à garnir. Ils étaient un peu friables au moment de la coupe, très peu de mie et un peu secs.
Avec cette nouvelle version, ils sont parfaits ! moelleux, facile à ouvrir et à garnir !

Pain pita :
- 250g de farine ;
- 1cc de sel ;
- 1/2cc de levure de boulanger ;
- 170ml d'eau.

Pétrir le tout jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène qui ne colle pas et forme une boule.
Laisser reposer 1h.
A la fin du temps de repos, détailler en 6 boules, les aplatir est les étaler sur une épaisseur de 3mm minimum. Préchauffer le four à 250°C, laisser pousser de nouveau les pitas pendant le préchauffage du four. Enfourner sur une plaque 5 à 7mn.

Parfait pour un sandwich libanais avec des Falafels !

samedi 25 juillet 2015

Torta di cheggi Corse ou Socca Niçoise.


Torta di cheggi en Corse, Socca à Nice... seule la dénomination change, la recette est la même !
Il s'agit d'une sorte de grosse "crêpe-galette" à la farine de pois chiche cuite au four. On la sert traditionnellement chaude, coupée, saupoudrée de poivre en apéritif. Mais on peut l'agrémenter comme on veut ! Cette recette me tentait depuis un moment, mais j'avais quand même un peu peur du côté "compact" et "bourratif" de la farine de pois chiche... Mais pas du tout ! alors c'est peut être dû à la façon dont je l'ai accompagnée ?!? je l'ai recouverte d'oignons confits et de tomates séchées ! j'ai même testé une petite part "oignons confits-chèvre"... un vrai délice ! La prochaine fois j'essaierai en apéro de manière traditionnelle, avec un peu de poivre et rien d'autre pour voir !
Moi du coup j'en ai fait mon repas du soir... (oui parce que ça cale un peu quand même... en tout cas.. moi !!) !

Pour la Socca (Cuisinez Corse) :

- 125g de farine de pois chiche ;
- 25cl d'eau ;
- 1cc de sel ;
- 2cs d'huile d'olive ;
- poivre.

Mélanger la farine l'eau et le sel au fouet pour éviter les grumeaux (j'ai utilisé mon robot, il est bien plus "musclé" que moi !!). Laisser reposer 1h !

Préchauffer le four à 240°C. Huiler une plaque ronde (ou un moule ! la taille doit être assez grande pour obtenir une galette assez fine : 3-4mm d'épaisseur.) et enfourner rapidement le temps d'ajouter les 2cs d'huile d'olive à la préparation. Bien mélanger, verser sur la plaque huilée bien chaude. Bien répartir la pâte partout. Enfourner de nouveau pour environ 10mn... je pense que ça dépend des fours... sur la recette que j'ai trouvé le temps était de 10mn... pour moi c'était plus long... Il faut surtout surveiller je pense... Si la pâte fait des cloques (rien d'anormal !), les percer pour qu'elles ne brûlent pas plus vite que le reste de la surface. Une fois que la pâte est bien dorée, sortir la socca du four, saupoudrer de poivre et d'un peu de sel, la couper en morceaux et servir de suite...

On peut s'arrêter à cette étape et commencer la dégustation... ou bien faire comme moi et la recouvrir d'oignons confits et de morceaux de tomates confites .... ou d'oignons confits et de fromage de chèvre !!




vendredi 24 juillet 2015

Pois chiche épicés pour l'apéro



ça faisait un moment que je voyais cette recette un peu partout... très curieuse j'ai voulu essayé ! grand succès !!! moi qui aime préparé des petites choses au lieu d'acheter chips et gâteaux apéritifs du commerce pour mes apéros, je suis ravie du résultats !

Pour un bol :
- 400g de pois chiche cuits égouttés ;
- 2cs d'huile d'olive ;
- épices au choix (j'ai utilisé : cumin en poudre, coriandre en poudre, paprika et piment doux) ;
- sel, poivre.

Préchauffer le four à 210°C. Étaler les pois chiche sur une plaque et enfourner pour les faire sécher (environ 20/30mn, il faut surveiller, ils doivent juste sécher sans colorer !).

Dans un bol mélanger l'huile d'olive avec les épices choisies, le sel et le poivre.
Ajouter les pois chiche, bien les enrober. Les étaler de nouveau sur la plaque du four et enfourner environ 10/20mn. Ils vont durcir encore un peu et se colorer très légèrement.

Servir tiède ou froid ! (j'ai aimé aussi bien tiède que froid !!)


jeudi 23 juillet 2015

Pâté végétal


Pas mal de personnes autour de moi deviennent végétariennes voir végétaliennes... parfois par mode, d'autres par convictions.
On me lance donc quelques défis, la plupart végétaliens (oui, c'est plus difficile que végétarien !!).
Et comme c'est l'été et que les sandwichs sont bien plus pratiques pour les piques niques ou voyages, on m'a lancé le défi d'un pâté ou d'une terrine....
En vraie carnivore, j'avoue que j'ai eu beaucoup de mal à trouver comment faire... je suis partie à la recherche de substituts etc. sur le net... j'ai vu pas mal de recettes. Alors pour ce défi, la recette n'est pas de moi... on va dire que c'était un peu un entraînement... !!! mais maintenant je sais par quoi remplacer certains aliments pour que cela fonctionne au niveau texture etc...
J'ai trouvé la recette sur le blog de Melle Prune (bien sûr... comme à mon habitude, j'ai fait de légers changements....) :

- 250g de tofu nature ;
- muscade en poudre ;
- 1 gousse d'ail ;
- ail des ours en poudre (selon goût... je l'ai utilisé en poudre tout simplement parce que je ne l'ai trouvé que sous cette forme !)
- huile d'olive ;
- 3 pétales de tomate confite ;
- 2cc de levure maltée ;
- 3cs d'eau ;
- sel, poivre.

Écraser la gousse d'ail, la poêlée avec l'ail des ours et la muscade dans un peu d'huile d'olive.
Émietter grossièrement le tofu et le mélanger à la levure maltée. Verser le mélange dans la poêle, mélanger et faire revenir sur feu doux environ 5mn. Saler, poivrer.
Pendant ce temps, mixer les pétales de tomate confite avec l'eau.
Mixer l'ensemble, placer dans un bol et laisser refroidir. Placer au frais dans un récipient qui ferme (ou en filmant au contact). Ce pâté se conserve 4 jours au frais.



dimanche 19 juillet 2015

Biscottes maison


Il y a quelques mois, en petit déjeunant, mon neveu a demandé à ma soeur si je savais faire les biscottes ! ça m'a donné l'envie d'essayer ! Après avoir regardé quelques recettes par ci par là, je me suis arrêtée sur celle de Chef Nini, comme à mon habitude, j'ai apporté quelques petits changements !
Elles ont bien plu à ma fille qui n'est pourtant pas super fan de biscottes ! Seul inconvénient quant on fait des biscottes maison... être un peu patient... ce n'est pas le genre de chose qui se fait super rapidement.

Pour 20aine de biscottes :
- 350g de farine
- 150g de farine pour pain de campagne ;
- 1 sachet de levure de boulanger ;
- 1cc de sel ;
- 15g de sucre ;
- 60g de margarine (ou de beurre !) ;
- 100ml d'eau ;
- 200ml de lait.

Mélanger la farine et la levure dans le bol du robot. Ajouter tout le reste et pétrir avec le crochet à petite vitesse.
Quand une boule se forme, passer sur la 2ème vitesse pendant 5mn.
Couvrir et laisser pousser la pâte, elle doit doubler de volume.

Une fois que la pâte est bien gonflé, la pétrir un peu et la diviser en 4 boules de même taille. Déposer ces 4 boules côte à côte dans un moule à cake.
Couvrir et laisser de nouveau pousser environ 1h.

Préchauffer le four à 180°C. Enfourner 30mn. Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Maintenant il va falloir patienter 24h en laissant le pain "rassir" à température ambiante.

Au bout de ces 24h, couper de fines tranches (environ 1/1.5cm d'épaisseur).
Déposer les tranches à plat sur une plaque et attendre de nouveau 2h à température ambiante pour les assécher (j'avais prévenu... c'est lonnnggg !!).

Préchauffer le four à 200°C. Faire dorer les tranches de pain 10/15mn de chaque côté (attention de bien surveiller, ça peut aller très vite ! ce serait dommage, après toute cette patience de se retrouver avec des biscottes toutes noires et immangeables !!!).
Lorsque les biscottes sont dorées, les sortir du four et laisser refroidir complètement (oui, oui, on attend encore un peu !!!)

Et voilà de belles et bonnes biscottes maison à manger au petit dej' ou au goûter ! Ici elles sont parties très vite !









samedi 18 juillet 2015

Glace menthe chocolat (sorbetière)



Mon parfum de glace préféré !

- 150g de sucre glace ;
- 30cl de crème liquide ;
- 40cl de lait ;
- feuilles de menthe fraîche ;
- sirop de menthe ;
- chocolat noir.

Bien placer le bac de la sorbetière dans le congélateur 15h avant utilisation si vous utilisez une sorbetière avec accumulateur de froid !

Mélanger la crème liquide et le sucre, mettre sur feu doux sans faire bouillir en remuant pour faire fondre le sucre. Hors du feu, ajouter les feuilles de menthe, recouvrir d'un couvercle et laisser infuser jusqu'à total refroidissement (le mieux est tout de même toute la nuit !!).

Enlever les feuilles de menthe, verser le sirop de menthe (quantité selon les goûts !!! il faut goûter au fur et à mesure !).

Mettre à turbiner dans la sorbetière environ 20/30mn. Quand la glace est quasi prise, couper le chocolat en copeaux à l'aide d'un couteau économe.
Verser le chocolat dans la sorbetière tout en continuant à turbiner.
Mettre dans un bac et placer au congélateur ! Si on l'aime bien crémeuse style sunday ou glace à l'italienne, elle a la consistance parfaite dés l'arrêt de la sorbetière ! Placée au congélateur, elle permet de faire de jolies boules de glace à placer sur un cornet ou à arroser d'un coulis de chocolat !!!


jeudi 16 juillet 2015

Béarnaise vegan

Elle était parfaite pour mon repas végétalien : "steack" haricots rouges-quinoa (bientôt en ligne)

Non, non, je n'ai pas cédé à la mode VEGAN, je suis toujours une vrai carnivore !
Mais ayant de plus en plus de connaissances végétariennes, voir même végétaliennes, je regarde quelques fois comment substituer certains produits ! et j'avoue que pour le coup, les recettes vegan ça peut être parfois bien pratique quand il manque quelque chose... comme des oeufs par exemple !
J'avais envie, à la base d'une sorte d'aïoli, ou, tout au moins, d'une petite mayo à l'ail pour accompagner mon pain de thon.... mais pas d'oeufs... j'ai donc jeté un oeil sur la toile à la recherche d'une mayonnaise qui pourrait vraiment ressembler à une mayonnaise mais sans oeufs... et j'ai trouvé !!! 3 ingrédients et on obtient une très bonne mayonnaise... à la limite pas besoin d'oeufs !!!
Au final ma mayo-aïoli s'est transformée en sorte de béarnaise.... Voici la recette :

Pour un petit bol :
- 1cs de moutarde ;
- 1cs de lait de soja (peut être que le lait de vache convient.... ?!?)
- 2 ou 3 gousses d'ail ;
- 1 pincée de sel ;
- de l'échalote coupée finement ;
- estragon frais ou sec (sec pour moi et c'est parfait !!)
- un peu de poivre ;
- huile de colza.

Couper finement l'échalote, écraser l'ail (pour obtenir une sorte de purée d'ail).
Dans un bol mélanger le sel avec le lait et la moutarde, ajouter l'huile petit à petit en filet tout en battant énergiquement (mon robot le fait très bien à ma place !!!).
La mayonnaise va monter et la texture sera la même qu'une mayonnaise aux oeufs !
Ajouter le poivre, l'échalote, l'ail et l'estragon.
Réserver au frais jusqu'au moment de servir !

mardi 14 juillet 2015

Navettes Provençales


Les navettes se préparent traditionnellement à Marseille pour la Chandeleur !
J'ai suivi les instructions de Chef Damien : Navettes Provençales
J'ai juste divisé les quantités par deux et ajouté un peu de jus de citron à la place du zeste d'orange.

- 250g de farine ;
- 100g de sucre ;
- 1 oeuf ;
- 1 pincée de sel ;
- 3cs d'huile d'olive ;
- 2cs d'eau de fleur d'oranger ;
- jus de citron ;
- lait.

Blanchir le sucre et le jaune puis ajouter le sel, l'huile d'olive, le jus de citron et l'eau de fleur d'oranger. Mélanger.

Ajouter la farine et pétrir au robot.
La pâte va d'abord être sablonneuse puis va devenir plus ferme et lisse, bien homogène. En faire une boule et laisser reposer 1h au frais.

Préchauffer le four à 180°C.
Découper la pâte en morceaux de 10g environ. Former des boudins, pincer les extrémités, fendre le centre dans le sens de la longueur avec un couteau.
Déposer les navettes sur une plaque recouverte de papier cuisson, les badigeonner de lait et enfourner 8 à 10mn.



mardi 7 juillet 2015

Focaccia


J'ai trouvé cette recette sur le blog C'est ma fournée !
Les temps de pause pour la pâte peuvent sembler un peu bizarre, mais je conseille de bien les suivre !

Pour une (grosse) focaccia (j'ai divisé ces quantités par deux et j'ai obtenu une foccacia d'une taille parfaite pour nous !) :

Pour la pâte :
-500g de farine ;
- 8g de sel ;
- 4g de levure de boulanger sèche (ou 10g de levure fraîche) ;
- 300g d'eau tiède ;
- 15g d'huile d'olive (j'ai utilisé l'huile de mes tomates confites maison !).

Pour l'émulsion :
- 30g d'huile d'olive (j'ai utilisé la même huile que précédemment !) ;
- 30g d'eau.

Pour la finition :
- herbes aux choix (pour moi des herbes du maquis) ;
- fleur de sel.

Dans la cuve du robot mélanger tous les ingrédients de la pâte. Elle doit être homogène et non collante.
Huiler légèrement la pâte et la déposer dans un saladier, la couvrir et la laisser au repos (dans un endroit assez chaud), 10mn.

Au bout des 10mn, déposer la pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson (ou silicone). Couvrir et laisser de nouveau reposer 10mn.

A la fin de ce repos, "étaler" légèrement la pâte. Surtout ne pas appuyé avec le rouleau afin de garder l'air ! Couvrir de nouveau et laisser encore 20mn.

Préparer l’émulsion en fouettant avec une fourchette l'eau et l'huile.
 Appuyer avec le doigt sur la pâte pour former des trous. Verser l'émulsion sur toute la pâte, bien remplir les trous. A ce moment, ajouter les herbes choisies. Couvrir et laisser reposer une dernière fois pendant 20mn.

Préchauffer le four 10mn avant la fin du temps de repos à 200°C.
Ajouter la fleur de sel sur la focaccia et enfourner 20mn ( bien vérifier en fin de cuisson, elle doit être légèrement dorée.






lundi 6 juillet 2015

Boulettes de poulet à l'italienne


Pour 2 personnes :

- 2 escalopes de poulet ;
- 2 pétales de tomates confites ;
- basilic sec ;
- 30g de parmesan (+ un peu pour la sauce) ;
- crème liquide.

Mixer ensemble le poulet, le parmesan et les tomates.
Ajouter le basilic. Attention, le parmesan et les tomates sont salés, il est inutile de rajouter du sel !
Former des boulettes et les faire cuire et dorer dans une poêle légèrement huilée.
Quand les boulettes sont cuites, ajouter un peu de parmesan râpé et de crème liquide pour faire une sauce (pas besoin d'en faire beaucoup, c'est juste pour éviter que ce ne soit trop sec !)

Parfait accompagné de tomates provençales et de tagliatelles de courgettes !


dimanche 5 juillet 2015

Kopolou : caviar d'aubergines à la bulgare.


Je n'aime pas l'aubergine ! J'ai pourtant essayé plein de façons de la cuisiner, de la cuire... mais non... je la détecte tout de suite dans un plat ... bref, je n'aime pas l'aubergine....

Alors quand on m'a invité à un petit dîner bulgare, j'ai un peu pris peur devant le Kopolou ! une spécialité de Bulgarie : le caviar d'aubergines ! J'ai goûté par curiosité et parce que j'aime bien découvrir de nouvelles saveurs.... et surprise !!! Je ne vais pas dire qu'on ne sent pas l'aubergine, non. Mais le mélange et la cuisson de tout le reste l'atténue un peu, ou, tout au moins, lui donne une autre saveur (pour mon palais !!).

J'avoue que je ne vais pas en manger des tonnes, mais je m'en fais une petite tartine avec plaisir ! J'accompagne d'une petite tranche de fromage de chèvre, je trouve que ça se marie très bien !

Attention, la préparation se fait en plusieurs étapes et prend donc un peu de temps !

(Ces quantités correspondent à 2 gros bols) :
- 3 grosses aubergines ;
- 3 tomates ;
- 1 poivron rouge ;
- 1 poivron vert ;
- 3 gousses d'ail ;
- 1 oignon ;
- huile ;
- vinaigre ;
- sel.

Couper les aubergines en 2, les déposer sur la plaque du four et enfourner environ 1h à 170/180°C. Elles vont devenir moelleuses (moi je les mets d'abord côté peau dessous, puis je change au bout de 30mn... je ne sais pas si c'est utile ?!?). Les mettre dans un plat couvert pour faire suer. Cette étape permet d'enlever la peau plus facilement.

Couper les poivrons en 2, enlever les pépins. Les mettre sur une plaque du four, côté peau sur le dessus. Placer sous le gril. Quand la peau a un peu noircie, les sortir et les mettre dans un sac congélation le temps qu'ils refroidissent. (idem, cela facilite l'épluchage !)

Mettre les tomates dans une casserole d'eau, porter à ébullition. Quand la peau se fend, retirer du feu, égoutter et passer sous l'eau froide. Les peler et les épépiner.

Une fois les poivrons, aubergines et tomates épluchés, les déposer dans une passoire et laisser reposer environ 1h.

Mixer le tout, il faut garder une certaine consistance. La 1ere fois que j'ai essayé, ma préparation n'était pas lisse. Cette fois j'ai un peu plus mixé.

Piler les gousses d'ail. Couper en petits morceaux l'oignon. Mélanger à la préparation.
Ajouter le sel, l'huile et le vinaigre selon les goûts. (Je mets environ 2cs d'huile et 1cs de vinaigre).

Placer au frais jusqu'au moment de servir !






lundi 29 juin 2015

Bretzel fourré oignons confits-Fourme d'Ambert.



Il y a quelques jours j'ai participé à une soirée Arômes et vin avec dégustation à l'aveugle de rosées,  et un atelier Tapas à l'Atelier 750g ! Le but était de préparer par équipes, des tapas (avec ingrédients et temps imposés) se mariant avec les arômes des différents rosées.
Moment très sympathique... je publierai un article avec photos très bientôt !

Suite à cette soirée, l'Equipe de 750g nous a proposé un petit challenge : choisir un arôme et trouver un petit quelque chose à préparer pour l'accompagner !

J'avais assez apprécié celui à la poire, j'ai donc choisi celui ci ! Et je me suis dit qu'un petit bretzel fourré à partager avec serait parfait...

J'ai suivi ma recette de bretzel fourré au chorizo, en changeant la garniture.

Pour un gros bretzel :
Pour un gros bretzel :
- 160g de farine ;
- 1cc de sel ;
- 1cc de levure de boulanger ;
- 1cs d'huile d'olive ;
- 35ml de lait ;
- eau.

Garniture :
- Fourme d'Ambert ;
- 2 ou 3 oignons (selon la taille) ;
- 1cc sucre ;
- huile ;
- 1cs (environ) de vinaigre balsamique.

Pochage et dorure :
- eau ;
- 1cs sel :
- 1cs  bicarbonate de soude ;
- lait ;
- fleur de sel ;
- graines de pavot.

Dans la cuve du robot, mélanger la farine, le sel, le lait, l'huile et la levure (en évitant le contact "levure-sel").
Commencer à pétrir en ajoutant petit à petit l'eau jusqu'à l'obtention d'une pâte bien homogène qui ne colle plus aux parois.
Couvrir et laisser pousser 1h au chaud.

Pendant ce temps, préparer les oignons :
Les émincer et les faire revenir dans une casserole avec de l'huile. Ils doivent devenir tendres et blondir très légèrement. Ajouter une cuillère à café de sucre et environ 1cs de vinaigre balsamique.
Laisser compoter quelques minutes en remuant sur feu doux.
Laisser tiédir (même refroidir !)

Préchauffer le four à 180°C.
Dégazer la pâte, former un long boudin et l'étaler au rouleau.



Couper la Fourme d'Ambert en petits morceaux. Déposer sur la pâte les oignons et le fromage.


Refermer en formant de nouveau le boudin. Donner la forme du bretzel.


Faire bouillir une grande quantité d'eau avec 1cs de sel et 1cs de bicarbonate de soude.
Y plonger le bretzel, bien le pocher des 2 côtés. Le retirer quand il remonte totalement à la surface.

Badigeonner de lait (ou d'un jaune d'oeuf). Saupoudrer de graines de pavot et de fleur de sel.
Déposer le bretzel sur une plaque de cuisson et enfourner environ 30mn. Il doit avoir une belle couleur dorée.

Et voilà ! A déguster froid ou tiède avec un verre de rosée à la poire Arômes et vin





dimanche 28 juin 2015

Les gaufres liégeoises de Philippe Conticini



ça fait un moment que je n'ai pas posté de recettes... pour me faire un peu pardonner, voici une recette gourmande ! 
Ma fille me demande souvent des gaufres liégeoises, celles dont le sucre croustille sous la dent... après plusieurs essais décevants, j'avais un peu laissé tomber. Et puis je suis tombée sur les gaufres liégeoises de monsieur Conticini ! En général quand je vois écrit "Conticini", je pars assez rassurée quant au résultat ! Je me suis donc lancée ! et comme prévu, je n'ai pas été déçue ! ma fille non plus ! Enfin de vrais gaufres liégeoises faciles à réaliser ! 

Pour une douzaine de gaufres :
- 315g de farine ;
- 25g de sucre ;
- 10g de sucre cassonade (j'ai fait sans mais j'essaierai de nouveau avec ! je pense que ça apporte un petit quelque chose !) ;
- 2cc de levure sèche de boulanger ;
- 1 oeuf ;
- 125g de lait ;
- 225g de beurre ;
- 200g de sucre en grains (sucre  chouquettes par exemple) ;
- 1 pincée de sel.

Faire tiédir un peu de lait et réactiver la levure (environ 10mn).
Dans le bol du robot, mélanger les éléments secs : farine, sucres, et sel.
Puis ajouter le lait et la levure, l'oeuf, le beurre mou et le reste de lait. Bien pétrir avec le crochet pétrin pendant environ 10mn, la pâte doit être lisse et élastique (elle colle légèrement et est plus proche de la pâte brioche que la pâte  à gaufres classiques).

Laisser pousser au chaud 30/40mn en couvrant d'un torchon propre. La pâte doit doubler de volume.

Incorporer le sucre en grain et mélanger de nouveau afin de bien l'incorporer.

Laisser reposer la pâte 30mn au frais.

Quand la pâte est ferme, allumer le gaufrier et former des boules de pâte (pas trop grosses = la taille d'une belle mandarine...)
Faire cuire ses boules dans le gaufrier comme pour des gaufres classiques environ 5mn.

Résultat : des gaufres qui se tiennent bien, croustillantes et moelleuses  à la fois, très légèrement caramélisées et le petit plus : le croquant du sucre ! 

Alors évidemment, elles sont bien plus longues  à préparer que les gaufres classiques... impossible de les faire à l'arrache quand on nous demande ce qu'il y a pour le goûter... mais elles valent largement qu'on prenne le temps de la préparation !




lundi 4 mai 2015

Tartinade de radis


J'adore les "tartinades" pour l'apéro ! A tartiner ou dipper, c'est frais, j'adhère totalement !
J'ai trouvé cette recette sur le blog Les petites douceurs de Cricri, que j'ai arrangé un peu à ma "sauce" !

Pour un pot :
- 15 radis roses ;
- 1 yaourt grec (125g) ;
- 4 kiris (ou autres fromages frais) ;
- 1cs de moutarde (attention, moi j'adore la moutarde, mais c'est peut être un peu trop...) ;
- sel ; poivre ;
- 1cs d'estragon séché.

Couper les radis puis les mettre dans le mixer avec le fromage frais. Mixer rapidement afin de garder des petits morceaux de radis.
Ajouter le sel, poivre, estragon, le yaourt et la moutarde. Bien mélanger (mixer de nouveau très rapidement au besoin).

Garder au frais jusqu'au moment de servir !

la recette des crakers aux graines est ICI


mercredi 29 avril 2015

Sauté de poulet au sésame (express !)

Aujourd'hui, une recette en vidéo !
Un plat que ma fille adore ! rapide et simple ... les explications en compagnie de Chef Damien :



mardi 28 avril 2015

Panna cotta de saumon fumé et mousse de poireaux au curry


Pour 2 verres (taille verres à eau) ou (environ) 6 petites verrines :

Pour la Panna Cotta :
- 125ml de crème ;
- 60ml de crème ;
- 4 tranches de saumon fumé ;
- 1 feuille de gélatine ;
- poivre (je n'ai pas salé, le saumon fumé l'était assez à mon goût !).

Réhydrater la gélatine dans de l'eau froide.
Faire bouillir le lait et la crème. Ajouter la gélatine et mélanger pour bien la dissoudre. Poivrer et verser dans un mixer avec les tranches de saumon fumé. Mixer pour obtenir une texture bien lisse.
Répartir dans les verres et placer au frais (minimum 2h).

Pour la mousse de poireaux au curry :
- 2 blancs de poireaux ;
- huile d'olive ;
- 2cs de curry en poudre ;
- 1 blanc d'oeuf.
- sel et poivre.

Couper les blancs de poireaux et les faire revenir dans un peu d'huile avec le curry, le sel et le poivre.
Quand la fondue de poireaux est prête, la mixer et la laisser refroidir (je n'ai pas mixer jusqu'à texture lisse, je voulais garder des "morceaux").
Battre le blanc d'oeuf en neige ferme et incorporer délicatement la fondue de poireaux mixée froide.
Déposer sur la panna cotta (qui a figé !) et replacer au frais !

En entrée dans des verres, en apéro en verrines !


lundi 27 avril 2015

La Madeleine Parfaite


Samedi matin,  je faisais partie des chanceux bloggeurs invités à un atelier organisé par L'Atelier 750g ! Le sujet : la Madeleine parfaite !

Nous nous sommes donc retrouvés de bon matin autour de Chef Damien et Pascale Weeks (du blog C'est moi qui l'ai fait) afin de discuter, débattre et travailler autour de la madeleine parfaite.
Nous avons tout passé en revue : l'histoire, les moules, les ingrédients, textures, arômes... puis nous sommes partis en cuisine, pour tester, en petits groupes, nos différentes idées de recettes.



Céline du blog C.L qui fait la pâtisserie et Laurine chaîne Youtube Cupcakes Maniamaker




Des tests avec différentes cuisson afin de voir si le "fameux choc thermique" aide ou non à obtenir la traditionnelle bosse de la madeleine. Des températures constantes. Utilisation de moules en métal ou silicone. Les différentes façons d'utiliser les oeufs. Beurre fondu ou en pommade, ajout d'huile... nous avons tout testé !




Sortie de four !



Après nos essais, nous sommes passés à la phase finale et le choix de ce qui était pour nous le résultat parfait, aussi bien au niveau du goût, du visuel, et de la consistance !

Verdict !

Quelques petits ajustements et nous sommes repartis chacun de notre côté avec THE recette à tester chez nous !
Une très bonne matinée intéressante dans une ambiance studieuse mais détendue. Un moment très sympa et de belles rencontres !



Pour moi le résultat est nickel ! j'ai obtenu de magnifiques madeleines, avec le vrai goût de madeleine que je recherche, et j'ai même réussi pour la 1ere fois a obtenir la fameuse bosse....

A vous maintenant de tester... voici notre recette :

Pour environ 18 madeleines avec un moule en métal :
- 100g de beurre fondu (c'est important !) ;
- 40g d'huile ;
- 2 oeufs + 2 jaunes ;
- 135g de farine ;
- 4g de levure chimique ;
- 120g de sucre ;
- 10g de miel ;
- arôme au choix (vanille, zestes, etc...) ;
- fleur de sel (si utilisation de beurre doux).

Préchauffer le four à 185°C.
Faire fondre le beurre. Mélanger le sucre, le miel et les oeufs.
Dans une autre bol mélanger la farine et la levure.
Ajouter le beurre et l'huile au mélange oeufs-sucre-miel, puis la farine+levure et l'arôme (ne pas oublié de saler si le beurre utilisé est doux !!).
Remplir les empreintes du moules (beurré !) aux 3/4 et enfourner 8mn ! (attention, si comme moi vous n'avez qu'un moule en silicone, il faudra mettre un peu plus de 8mn, pour moi 10mn... et pas sûr que vous obteniez la jolie bosse).

Si vous voulez que vos madeleines soient bien imprégnées de l'arôme choisi, laisser reposer la pâte au frais (jusqu'à 12h !).

Et voilà !! vous n'avez plus qu'à servir le goûter et régaler tout le monde !!!
Ci dessous le résultat de mon test maison ! Aromatisées à la fève Tonka !

Test maison : madeleines à la fève tonka


Blogs participants à l'atelier :
- Annabelle :  Gateau à croquer ;
- Elodie :  Elo à la bouche ;
- Lina et Dim : Les Délices de Lina et Dim ;
- Céline : C.L qui fait la pâtisserie ;
- Laurine :  Cupcakes maniamaker ;
- Margot : Recettes d'une chinoise ;
- Annie : By acb 4 you ;
- Sylvia :Savoirs et Saveurs ;
- Pascale : C'estmoi qui l'ai fait ;
- Cédric : C'est Cé qui l'a fait ;
- Stéphanie : Aux gourmandises de Steph ;
- Nathalie : Particules alimentaires ;
- Michelle : Plaisirs de la maison.