lundi 29 juin 2015

Bretzel fourré oignons confits-Fourme d'Ambert.



Il y a quelques jours j'ai participé à une soirée Arômes et vin avec dégustation à l'aveugle de rosées,  et un atelier Tapas à l'Atelier 750g ! Le but était de préparer par équipes, des tapas (avec ingrédients et temps imposés) se mariant avec les arômes des différents rosées.
Moment très sympathique... je publierai un article avec photos très bientôt !

Suite à cette soirée, l'Equipe de 750g nous a proposé un petit challenge : choisir un arôme et trouver un petit quelque chose à préparer pour l'accompagner !

J'avais assez apprécié celui à la poire, j'ai donc choisi celui ci ! Et je me suis dit qu'un petit bretzel fourré à partager avec serait parfait...

J'ai suivi ma recette de bretzel fourré au chorizo, en changeant la garniture.

Pour un gros bretzel :
Pour un gros bretzel :
- 160g de farine ;
- 1cc de sel ;
- 1cc de levure de boulanger ;
- 1cs d'huile d'olive ;
- 35ml de lait ;
- eau.

Garniture :
- Fourme d'Ambert ;
- 2 ou 3 oignons (selon la taille) ;
- 1cc sucre ;
- huile ;
- 1cs (environ) de vinaigre balsamique.

Pochage et dorure :
- eau ;
- 1cs sel :
- 1cs  bicarbonate de soude ;
- lait ;
- fleur de sel ;
- graines de pavot.

Dans la cuve du robot, mélanger la farine, le sel, le lait, l'huile et la levure (en évitant le contact "levure-sel").
Commencer à pétrir en ajoutant petit à petit l'eau jusqu'à l'obtention d'une pâte bien homogène qui ne colle plus aux parois.
Couvrir et laisser pousser 1h au chaud.

Pendant ce temps, préparer les oignons :
Les émincer et les faire revenir dans une casserole avec de l'huile. Ils doivent devenir tendres et blondir très légèrement. Ajouter une cuillère à café de sucre et environ 1cs de vinaigre balsamique.
Laisser compoter quelques minutes en remuant sur feu doux.
Laisser tiédir (même refroidir !)

Préchauffer le four à 180°C.
Dégazer la pâte, former un long boudin et l'étaler au rouleau.



Couper la Fourme d'Ambert en petits morceaux. Déposer sur la pâte les oignons et le fromage.


Refermer en formant de nouveau le boudin. Donner la forme du bretzel.


Faire bouillir une grande quantité d'eau avec 1cs de sel et 1cs de bicarbonate de soude.
Y plonger le bretzel, bien le pocher des 2 côtés. Le retirer quand il remonte totalement à la surface.

Badigeonner de lait (ou d'un jaune d'oeuf). Saupoudrer de graines de pavot et de fleur de sel.
Déposer le bretzel sur une plaque de cuisson et enfourner environ 30mn. Il doit avoir une belle couleur dorée.

Et voilà ! A déguster froid ou tiède avec un verre de rosée à la poire Arômes et vin





dimanche 28 juin 2015

Les gaufres liégeoises de Philippe Conticini



ça fait un moment que je n'ai pas posté de recettes... pour me faire un peu pardonner, voici une recette gourmande ! 
Ma fille me demande souvent des gaufres liégeoises, celles dont le sucre croustille sous la dent... après plusieurs essais décevants, j'avais un peu laissé tomber. Et puis je suis tombée sur les gaufres liégeoises de monsieur Conticini ! En général quand je vois écrit "Conticini", je pars assez rassurée quant au résultat ! Je me suis donc lancée ! et comme prévu, je n'ai pas été déçue ! ma fille non plus ! Enfin de vrais gaufres liégeoises faciles à réaliser ! 

Pour une douzaine de gaufres :
- 315g de farine ;
- 25g de sucre ;
- 10g de sucre cassonade (j'ai fait sans mais j'essaierai de nouveau avec ! je pense que ça apporte un petit quelque chose !) ;
- 2cc de levure sèche de boulanger ;
- 1 oeuf ;
- 125g de lait ;
- 225g de beurre ;
- 200g de sucre en grains (sucre  chouquettes par exemple) ;
- 1 pincée de sel.

Faire tiédir un peu de lait et réactiver la levure (environ 10mn).
Dans le bol du robot, mélanger les éléments secs : farine, sucres, et sel.
Puis ajouter le lait et la levure, l'oeuf, le beurre mou et le reste de lait. Bien pétrir avec le crochet pétrin pendant environ 10mn, la pâte doit être lisse et élastique (elle colle légèrement et est plus proche de la pâte brioche que la pâte  à gaufres classiques).

Laisser pousser au chaud 30/40mn en couvrant d'un torchon propre. La pâte doit doubler de volume.

Incorporer le sucre en grain et mélanger de nouveau afin de bien l'incorporer.

Laisser reposer la pâte 30mn au frais.

Quand la pâte est ferme, allumer le gaufrier et former des boules de pâte (pas trop grosses = la taille d'une belle mandarine...)
Faire cuire ses boules dans le gaufrier comme pour des gaufres classiques environ 5mn.

Résultat : des gaufres qui se tiennent bien, croustillantes et moelleuses  à la fois, très légèrement caramélisées et le petit plus : le croquant du sucre ! 

Alors évidemment, elles sont bien plus longues  à préparer que les gaufres classiques... impossible de les faire à l'arrache quand on nous demande ce qu'il y a pour le goûter... mais elles valent largement qu'on prenne le temps de la préparation !