samedi 25 juillet 2015

Torta di cheggi Corse ou Socca Niçoise.


Torta di cheggi en Corse, Socca à Nice... seule la dénomination change, la recette est la même !
Il s'agit d'une sorte de grosse "crêpe-galette" à la farine de pois chiche cuite au four. On la sert traditionnellement chaude, coupée, saupoudrée de poivre en apéritif. Mais on peut l'agrémenter comme on veut ! Cette recette me tentait depuis un moment, mais j'avais quand même un peu peur du côté "compact" et "bourratif" de la farine de pois chiche... Mais pas du tout ! alors c'est peut être dû à la façon dont je l'ai accompagnée ?!? je l'ai recouverte d'oignons confits et de tomates séchées ! j'ai même testé une petite part "oignons confits-chèvre"... un vrai délice ! La prochaine fois j'essaierai en apéro de manière traditionnelle, avec un peu de poivre et rien d'autre pour voir !
Moi du coup j'en ai fait mon repas du soir... (oui parce que ça cale un peu quand même... en tout cas.. moi !!) !

Pour la Socca (Cuisinez Corse) :

- 125g de farine de pois chiche ;
- 25cl d'eau ;
- 1cc de sel ;
- 2cs d'huile d'olive ;
- poivre.

Mélanger la farine l'eau et le sel au fouet pour éviter les grumeaux (j'ai utilisé mon robot, il est bien plus "musclé" que moi !!). Laisser reposer 1h !

Préchauffer le four à 240°C. Huiler une plaque ronde (ou un moule ! la taille doit être assez grande pour obtenir une galette assez fine : 3-4mm d'épaisseur.) et enfourner rapidement le temps d'ajouter les 2cs d'huile d'olive à la préparation. Bien mélanger, verser sur la plaque huilée bien chaude. Bien répartir la pâte partout. Enfourner de nouveau pour environ 10mn... je pense que ça dépend des fours... sur la recette que j'ai trouvé le temps était de 10mn... pour moi c'était plus long... Il faut surtout surveiller je pense... Si la pâte fait des cloques (rien d'anormal !), les percer pour qu'elles ne brûlent pas plus vite que le reste de la surface. Une fois que la pâte est bien dorée, sortir la socca du four, saupoudrer de poivre et d'un peu de sel, la couper en morceaux et servir de suite...

On peut s'arrêter à cette étape et commencer la dégustation... ou bien faire comme moi et la recouvrir d'oignons confits et de morceaux de tomates confites .... ou d'oignons confits et de fromage de chèvre !!




vendredi 24 juillet 2015

Pois chiche épicés pour l'apéro



ça faisait un moment que je voyais cette recette un peu partout... très curieuse j'ai voulu essayé ! grand succès !!! moi qui aime préparé des petites choses au lieu d'acheter chips et gâteaux apéritifs du commerce pour mes apéros, je suis ravie du résultats !

Pour un bol :
- 400g de pois chiche cuits égouttés ;
- 2cs d'huile d'olive ;
- épices au choix (j'ai utilisé : cumin en poudre, coriandre en poudre, paprika et piment doux) ;
- sel, poivre.

Préchauffer le four à 210°C. Étaler les pois chiche sur une plaque et enfourner pour les faire sécher (environ 20/30mn, il faut surveiller, ils doivent juste sécher sans colorer !).

Dans un bol mélanger l'huile d'olive avec les épices choisies, le sel et le poivre.
Ajouter les pois chiche, bien les enrober. Les étaler de nouveau sur la plaque du four et enfourner environ 10/20mn. Ils vont durcir encore un peu et se colorer très légèrement.

Servir tiède ou froid ! (j'ai aimé aussi bien tiède que froid !!)


jeudi 23 juillet 2015

Pâté végétal


Pas mal de personnes autour de moi deviennent végétariennes voir végétaliennes... parfois par mode, d'autres par convictions.
On me lance donc quelques défis, la plupart végétaliens (oui, c'est plus difficile que végétarien !!).
Et comme c'est l'été et que les sandwichs sont bien plus pratiques pour les piques niques ou voyages, on m'a lancé le défi d'un pâté ou d'une terrine....
En vraie carnivore, j'avoue que j'ai eu beaucoup de mal à trouver comment faire... je suis partie à la recherche de substituts etc. sur le net... j'ai vu pas mal de recettes. Alors pour ce défi, la recette n'est pas de moi... on va dire que c'était un peu un entraînement... !!! mais maintenant je sais par quoi remplacer certains aliments pour que cela fonctionne au niveau texture etc...
J'ai trouvé la recette sur le blog de Melle Prune (bien sûr... comme à mon habitude, j'ai fait de légers changements....) :

- 250g de tofu nature ;
- muscade en poudre ;
- 1 gousse d'ail ;
- ail des ours en poudre (selon goût... je l'ai utilisé en poudre tout simplement parce que je ne l'ai trouvé que sous cette forme !)
- huile d'olive ;
- 3 pétales de tomate confite ;
- 2cc de levure maltée ;
- 3cs d'eau ;
- sel, poivre.

Écraser la gousse d'ail, la poêlée avec l'ail des ours et la muscade dans un peu d'huile d'olive.
Émietter grossièrement le tofu et le mélanger à la levure maltée. Verser le mélange dans la poêle, mélanger et faire revenir sur feu doux environ 5mn. Saler, poivrer.
Pendant ce temps, mixer les pétales de tomate confite avec l'eau.
Mixer l'ensemble, placer dans un bol et laisser refroidir. Placer au frais dans un récipient qui ferme (ou en filmant au contact). Ce pâté se conserve 4 jours au frais.



dimanche 19 juillet 2015

Biscottes maison


Il y a quelques mois, en petit déjeunant, mon neveu a demandé à ma soeur si je savais faire les biscottes ! ça m'a donné l'envie d'essayer ! Après avoir regardé quelques recettes par ci par là, je me suis arrêtée sur celle de Chef Nini, comme à mon habitude, j'ai apporté quelques petits changements !
Elles ont bien plu à ma fille qui n'est pourtant pas super fan de biscottes ! Seul inconvénient quant on fait des biscottes maison... être un peu patient... ce n'est pas le genre de chose qui se fait super rapidement.

Pour 20aine de biscottes :
- 350g de farine
- 150g de farine pour pain de campagne ;
- 1 sachet de levure de boulanger ;
- 1cc de sel ;
- 15g de sucre ;
- 60g de margarine (ou de beurre !) ;
- 100ml d'eau ;
- 200ml de lait.

Mélanger la farine et la levure dans le bol du robot. Ajouter tout le reste et pétrir avec le crochet à petite vitesse.
Quand une boule se forme, passer sur la 2ème vitesse pendant 5mn.
Couvrir et laisser pousser la pâte, elle doit doubler de volume.

Une fois que la pâte est bien gonflé, la pétrir un peu et la diviser en 4 boules de même taille. Déposer ces 4 boules côte à côte dans un moule à cake.
Couvrir et laisser de nouveau pousser environ 1h.

Préchauffer le four à 180°C. Enfourner 30mn. Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Maintenant il va falloir patienter 24h en laissant le pain "rassir" à température ambiante.

Au bout de ces 24h, couper de fines tranches (environ 1/1.5cm d'épaisseur).
Déposer les tranches à plat sur une plaque et attendre de nouveau 2h à température ambiante pour les assécher (j'avais prévenu... c'est lonnnggg !!).

Préchauffer le four à 200°C. Faire dorer les tranches de pain 10/15mn de chaque côté (attention de bien surveiller, ça peut aller très vite ! ce serait dommage, après toute cette patience de se retrouver avec des biscottes toutes noires et immangeables !!!).
Lorsque les biscottes sont dorées, les sortir du four et laisser refroidir complètement (oui, oui, on attend encore un peu !!!)

Et voilà de belles et bonnes biscottes maison à manger au petit dej' ou au goûter ! Ici elles sont parties très vite !









samedi 18 juillet 2015

Glace menthe chocolat (sorbetière)



Mon parfum de glace préféré !

- 150g de sucre glace ;
- 30cl de crème liquide ;
- 40cl de lait ;
- feuilles de menthe fraîche ;
- sirop de menthe ;
- chocolat noir.

Bien placer le bac de la sorbetière dans le congélateur 15h avant utilisation si vous utilisez une sorbetière avec accumulateur de froid !

Mélanger la crème liquide et le sucre, mettre sur feu doux sans faire bouillir en remuant pour faire fondre le sucre. Hors du feu, ajouter les feuilles de menthe, recouvrir d'un couvercle et laisser infuser jusqu'à total refroidissement (le mieux est tout de même toute la nuit !!).

Enlever les feuilles de menthe, verser le sirop de menthe (quantité selon les goûts !!! il faut goûter au fur et à mesure !).

Mettre à turbiner dans la sorbetière environ 20/30mn. Quand la glace est quasi prise, couper le chocolat en copeaux à l'aide d'un couteau économe.
Verser le chocolat dans la sorbetière tout en continuant à turbiner.
Mettre dans un bac et placer au congélateur ! Si on l'aime bien crémeuse style sunday ou glace à l'italienne, elle a la consistance parfaite dés l'arrêt de la sorbetière ! Placée au congélateur, elle permet de faire de jolies boules de glace à placer sur un cornet ou à arroser d'un coulis de chocolat !!!


jeudi 16 juillet 2015

Béarnaise vegan

Elle était parfaite pour mon repas végétalien : "steack" haricots rouges-quinoa (bientôt en ligne)

Non, non, je n'ai pas cédé à la mode VEGAN, je suis toujours une vrai carnivore !
Mais ayant de plus en plus de connaissances végétariennes, voir même végétaliennes, je regarde quelques fois comment substituer certains produits ! et j'avoue que pour le coup, les recettes vegan ça peut être parfois bien pratique quand il manque quelque chose... comme des oeufs par exemple !
J'avais envie, à la base d'une sorte d'aïoli, ou, tout au moins, d'une petite mayo à l'ail pour accompagner mon pain de thon.... mais pas d'oeufs... j'ai donc jeté un oeil sur la toile à la recherche d'une mayonnaise qui pourrait vraiment ressembler à une mayonnaise mais sans oeufs... et j'ai trouvé !!! 3 ingrédients et on obtient une très bonne mayonnaise... à la limite pas besoin d'oeufs !!!
Au final ma mayo-aïoli s'est transformée en sorte de béarnaise.... Voici la recette :

Pour un petit bol :
- 1cs de moutarde ;
- 1cs de lait de soja (peut être que le lait de vache convient.... ?!?)
- 2 ou 3 gousses d'ail ;
- 1 pincée de sel ;
- de l'échalote coupée finement ;
- estragon frais ou sec (sec pour moi et c'est parfait !!)
- un peu de poivre ;
- huile de colza.

Couper finement l'échalote, écraser l'ail (pour obtenir une sorte de purée d'ail).
Dans un bol mélanger le sel avec le lait et la moutarde, ajouter l'huile petit à petit en filet tout en battant énergiquement (mon robot le fait très bien à ma place !!!).
La mayonnaise va monter et la texture sera la même qu'une mayonnaise aux oeufs !
Ajouter le poivre, l'échalote, l'ail et l'estragon.
Réserver au frais jusqu'au moment de servir !

mardi 14 juillet 2015

Navettes Provençales


Les navettes se préparent traditionnellement à Marseille pour la Chandeleur !
J'ai suivi les instructions de Chef Damien : Navettes Provençales
J'ai juste divisé les quantités par deux et ajouté un peu de jus de citron à la place du zeste d'orange.

- 250g de farine ;
- 100g de sucre ;
- 1 oeuf ;
- 1 pincée de sel ;
- 3cs d'huile d'olive ;
- 2cs d'eau de fleur d'oranger ;
- jus de citron ;
- lait.

Blanchir le sucre et le jaune puis ajouter le sel, l'huile d'olive, le jus de citron et l'eau de fleur d'oranger. Mélanger.

Ajouter la farine et pétrir au robot.
La pâte va d'abord être sablonneuse puis va devenir plus ferme et lisse, bien homogène. En faire une boule et laisser reposer 1h au frais.

Préchauffer le four à 180°C.
Découper la pâte en morceaux de 10g environ. Former des boudins, pincer les extrémités, fendre le centre dans le sens de la longueur avec un couteau.
Déposer les navettes sur une plaque recouverte de papier cuisson, les badigeonner de lait et enfourner 8 à 10mn.



mardi 7 juillet 2015

Focaccia


J'ai trouvé cette recette sur le blog C'est ma fournée !
Les temps de pause pour la pâte peuvent sembler un peu bizarre, mais je conseille de bien les suivre !

Pour une (grosse) focaccia (j'ai divisé ces quantités par deux et j'ai obtenu une foccacia d'une taille parfaite pour nous !) :

Pour la pâte :
-500g de farine ;
- 8g de sel ;
- 4g de levure de boulanger sèche (ou 10g de levure fraîche) ;
- 300g d'eau tiède ;
- 15g d'huile d'olive (j'ai utilisé l'huile de mes tomates confites maison !).

Pour l'émulsion :
- 30g d'huile d'olive (j'ai utilisé la même huile que précédemment !) ;
- 30g d'eau.

Pour la finition :
- herbes aux choix (pour moi des herbes du maquis) ;
- fleur de sel.

Dans la cuve du robot mélanger tous les ingrédients de la pâte. Elle doit être homogène et non collante.
Huiler légèrement la pâte et la déposer dans un saladier, la couvrir et la laisser au repos (dans un endroit assez chaud), 10mn.

Au bout des 10mn, déposer la pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson (ou silicone). Couvrir et laisser de nouveau reposer 10mn.

A la fin de ce repos, "étaler" légèrement la pâte. Surtout ne pas appuyé avec le rouleau afin de garder l'air ! Couvrir de nouveau et laisser encore 20mn.

Préparer l’émulsion en fouettant avec une fourchette l'eau et l'huile.
 Appuyer avec le doigt sur la pâte pour former des trous. Verser l'émulsion sur toute la pâte, bien remplir les trous. A ce moment, ajouter les herbes choisies. Couvrir et laisser reposer une dernière fois pendant 20mn.

Préchauffer le four 10mn avant la fin du temps de repos à 200°C.
Ajouter la fleur de sel sur la focaccia et enfourner 20mn ( bien vérifier en fin de cuisson, elle doit être légèrement dorée.






lundi 6 juillet 2015

Boulettes de poulet à l'italienne


Pour 2 personnes :

- 2 escalopes de poulet ;
- 2 pétales de tomates confites ;
- basilic sec ;
- 30g de parmesan (+ un peu pour la sauce) ;
- crème liquide.

Mixer ensemble le poulet, le parmesan et les tomates.
Ajouter le basilic. Attention, le parmesan et les tomates sont salés, il est inutile de rajouter du sel !
Former des boulettes et les faire cuire et dorer dans une poêle légèrement huilée.
Quand les boulettes sont cuites, ajouter un peu de parmesan râpé et de crème liquide pour faire une sauce (pas besoin d'en faire beaucoup, c'est juste pour éviter que ce ne soit trop sec !)

Parfait accompagné de tomates provençales et de tagliatelles de courgettes !


dimanche 5 juillet 2015

Kopolou : caviar d'aubergines à la bulgare.


Je n'aime pas l'aubergine ! J'ai pourtant essayé plein de façons de la cuisiner, de la cuire... mais non... je la détecte tout de suite dans un plat ... bref, je n'aime pas l'aubergine....

Alors quand on m'a invité à un petit dîner bulgare, j'ai un peu pris peur devant le Kopolou ! une spécialité de Bulgarie : le caviar d'aubergines ! J'ai goûté par curiosité et parce que j'aime bien découvrir de nouvelles saveurs.... et surprise !!! Je ne vais pas dire qu'on ne sent pas l'aubergine, non. Mais le mélange et la cuisson de tout le reste l'atténue un peu, ou, tout au moins, lui donne une autre saveur (pour mon palais !!).

J'avoue que je ne vais pas en manger des tonnes, mais je m'en fais une petite tartine avec plaisir ! J'accompagne d'une petite tranche de fromage de chèvre, je trouve que ça se marie très bien !

Attention, la préparation se fait en plusieurs étapes et prend donc un peu de temps !

(Ces quantités correspondent à 2 gros bols) :
- 3 grosses aubergines ;
- 3 tomates ;
- 1 poivron rouge ;
- 1 poivron vert ;
- 3 gousses d'ail ;
- 1 oignon ;
- huile ;
- vinaigre ;
- sel.

Couper les aubergines en 2, les déposer sur la plaque du four et enfourner environ 1h à 170/180°C. Elles vont devenir moelleuses (moi je les mets d'abord côté peau dessous, puis je change au bout de 30mn... je ne sais pas si c'est utile ?!?). Les mettre dans un plat couvert pour faire suer. Cette étape permet d'enlever la peau plus facilement.

Couper les poivrons en 2, enlever les pépins. Les mettre sur une plaque du four, côté peau sur le dessus. Placer sous le gril. Quand la peau a un peu noircie, les sortir et les mettre dans un sac congélation le temps qu'ils refroidissent. (idem, cela facilite l'épluchage !)

Mettre les tomates dans une casserole d'eau, porter à ébullition. Quand la peau se fend, retirer du feu, égoutter et passer sous l'eau froide. Les peler et les épépiner.

Une fois les poivrons, aubergines et tomates épluchés, les déposer dans une passoire et laisser reposer environ 1h.

Mixer le tout, il faut garder une certaine consistance. La 1ere fois que j'ai essayé, ma préparation n'était pas lisse. Cette fois j'ai un peu plus mixé.

Piler les gousses d'ail. Couper en petits morceaux l'oignon. Mélanger à la préparation.
Ajouter le sel, l'huile et le vinaigre selon les goûts. (Je mets environ 2cs d'huile et 1cs de vinaigre).

Placer au frais jusqu'au moment de servir !