dimanche 20 mars 2016

Les résultats du défi de février : Que la montagne est bonne !



Il y a quelques semaines, je vous annonçais que je faisais partie du 66ème défi cuisine organisé par Recettes.de !

Le thème était : Que la Montagne est bonne !
Un grand bravo aux gagnantes et à tous ceux qui se sont lancés et ont participé à ce défi !

Place au podium :
1° La Tartelette Mont Blanc au coeur de Myrtilles (végétalien) Par Épices & Moi ;
2° La Tourte légère à la Pomme de terre Par La Médecine Passe Par La Cuisine ;
3° La Fougasse au Reblochon Par By acb 4 You.

N'hésitez pas à tenter votre chance les mois prochains ! D'ailleurs, pourquoi pas pour le thème de mars ? il vous reste encore quelques jours pour le défi "Fruits et légumes de saison ! Je suis sûre que vous êtes inspirés !

A vos fourneaux ! Et bonne chance !


mercredi 16 mars 2016

Momos (ou Mok Mok) tibétains


J'étais partie pour préparer des raviolis chinois cuits à la vapeur. Et puis je suis tombée sur ce plat traditionnel tibétain ! Ce sont des raviolis en forme de croissants ou bourses, cuits à la vapeur, fourrés d'une farce au bœuf (normalement au Yak !) et accompagnés d'une délicieuse sauce tomates épicées ! Un régal !

Pour 2 personnes :

La pâte (avec ces quantités il en restera, mais on peut congeler la pâte sans soucis !) :
- 250g de farine ;
- 17.5 cl d'eau bouillante ;
- 1 pincée de sel.
(Source : "Chine : Toutes les bases de la cuisine chinoise" de Margot Zhang)

Pour la farce :
- 100g de viande de bœuf  hachée ;
- environ 5mm de gingembre frais ;
- 1/2 oignon (1 entier si il n'est pas trop gros) ;
- 1 gousse d'ail ;
- poivre de Sichuan ;
- sel.

Pour la sauce :
- 2 gousse d'ail ;
- 1 grosse tomate ;
- gingembre frais (environ 5mm) ;
- 1 cs de concentré de tomates ;
- 1/4 cc de cumin ;
- 1/4 cc de coriandre moulue ;
- sel ;
- piment doux ;
- 1 petite pointe de couteau de piment de Cayenne (facultatif !).

Préparation de la pâte :
Mélanger la farine et le sel, ajouter petit à petit l'eau bouillante. Mélanger, puis pétrir. On obtient une pâte bien lisse, souple, qui ne colle pas. Elle me fait penser à la texture d'une pâte à modeler.
Couvrir d'un linge humide et laisser reposer 15 à 30mn.
On peut la préparer la veille et la placer au frais, ou plusieurs jours à l'avance et la congeler !
Cette pâte peut bien sûre se préparer au robot ou à la main !

Pour la sauce :
Peler la tomate et la couper.
Couper les gousses d'ail en petits morceaux ainsi qu'un peu de racine de gingembre frais.
Mettre tous les ingrédients dans le mixer et mixer.
Verser dans un bol et placer au frais.

Pour la farce :
Mettre tous les ingrédients dans le mixer et bien mixer l'ensemble.

Pour former les raviolis :
Prendre un peu de pâte et former un long boudin. Le couper en berlingot. Pour cela, après avoir coupé le 1er morceau, on tourne le boudin d'1/4 de tour pour éviter qu'il ne s'écrase. Et ainsi de suite.
Aplatir les berlingots en galette à l'aide d'un rouleau (environ 1mm d'épaisseur.)
Penser à fariner légèrement le plan de travail.
Déposer un peu de farce au centre du disque et former une petite bourse ou un croisant. Bien les fermer.
Eviter de former tous les disques en une seule fois, ils risquent de se dessécher. Les réaliser plutôt par 4/5, les farcir puis recommencer.

Faire des petits trous sur un papier cuisson, tapisser le fond du panier en bambou et y déposer les raviolis.
Placer sur le feu une casserole remplie à moitié (attention ! elle doit être du même diamètre que le panier en bambou !), Placer sur le dessus le panier en bambou, couvrir et laisser cuire à la vapeur environ 15 à 20 mn.
On peut parfaitement utilisé une cocotte minute en a l'absence de panier en bambou !

Servir avec la sauce. J'ai accompagné d'un riz sauté à la chinoise.




lundi 14 mars 2016

Namoura ou Hrissé



Il y a quelques années, ma maman avait préparé une recette de gâteau que lui avait donné une amie Syrienne : le Hrissé.
Il s'agit d'une pâtisserie à base de semoule, arrosée d'un sirop à le fleur d'oranger ou à la rose. On la retrouve aussi au Liban sous le nom de "Namoura".

J'ai repris la recette de ma maman (sur son blog : "Les petits plats de mamie Lilly")

Pour le Namoura/Hrissé :
- 2 verre de semoule fine ;
- 2 yaourts nature (j'ai utilisé des yaourts grecs) ;
- 1 verre de sucre ;
- 1  sachet de levure chimique ;
- huile de sésame ;
- amande entière pour la déco.

Pour le sirop :
- 1 verre d'eau ;
- 1 verre de sucre ;
- eau de fleurs d'oranger ou de rose.

Préparer le sirop : faire chauffer le sucre avec l'eau. Quand le sucre est dissout, retirer du feu, ajouter l'eau de fleur d'oranger ou de rose, remuer et placer au frais.
J'ai commencé par le sirop pour que celui ci soit bien froid au moment d'arroser le gâteau.
Deux solutions :
- soit on arrose le gâteau à la sortie du four avec le sirop froid ;
- soit on arrose le gâteau froid avec le sirop très chaud.

Pour le gâteau : préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier, mélanger la semoule, les yaourts, la levure et le sucre.
Graisser un plat avec de l'huile de sésame et verser la pâte. Bien lisser le dessus.
Enfourner environ 15mn. Quand le gâteau est presque cuit (il doit être encore assez clair), le sortir du four et découper (ou pré découper, comme on veut), des losanges. Déposer une amande sur chaque losange et remette au four jusqu'à ce que le gâteau soit doré (encviron 10mn).

A la sortie du four, arroser du sirop, laisser refroidir et déguster avec un thé à la menthe (par exemple !!)

J'ai testé arrosé de sirop à la fleur d'oranger et de sirop à l'eau de rose. Les deux sont biens, mais j'ai une préférence pour celui à la fleur d'oranger... en revanche ma fille préfère celui à la rose ! C'est une question de goût !

samedi 12 mars 2016

Boeuf carottes


Aujourd'hui je vous propose un classique de la cuisine française !
Je n'aime pas les carottes ! Mais je me souviens, qu'enfant, je les appréciais quand ma maman nous faisait son boeuf carottes !
ça faisait des années que je n'en avais pas mangé ! Je n'en avais jamais fait moi-même ! Je suis plutôt satisfaite du résultat. Ma fille, qui est assez comme moi niveau "carottes" s'est régalée !

Pour 2 personnes :
- environ 350/400g de viande de boeuf à mijoter (j'ai utilisé des morceaux pour Bourguignon) ;
- 1 gros oignon ;
- 2 gousses d'ail ;
- environ 5/6 carottes (selon la grosseur) ;
- 1 bouillon de boeuf ;
- quelques lardons (facultatif) ;
- Maïzena (ou farine) ;
- un bouquet garni ;
- huile ;
- beurre ;
- sel, poivre.

Couper la viande en gros cubes, la dégraisser le plus possible.
Emincer l'oignon, couper l'ail en petits morceaux. Eplucher les carottes et les couper en rondelles.
Dans une cocotte, faire chauffer un peu d'huile avec un morceau de beurre. Faire dorer la viande sur toutes les faces. Une fois bien dorés, ajouter les lardons, l'oignon et l'ail, mélanger bien à la viande et laisser  chauffer 5mn en remuant un peu. Ajouter 1cs de Maïzena pour former un roux. Bien mélanger pour que les morceaux de viande s'enrobent légèrement. Ajouter les carottes, le bouquet garni, le cube de bouillon et couvrir d'eau à niveau.
Laisser mijoter à feu doux et couvert pendant 1h30 à 2h en remuant de temps en temps et en vérifiant qu'il reste assez de sauce (on peut rajouter de l'eau au cas où, moi je n'ai pas eu besoin. Si la sauce semble trop liquide, on peut ajouter un peu de Maïzena. Pour cela, prélever un peu de sauce chaude dans un bol, ajouter la Maïzena, bien mélanger et verser le tout dans la cocotte). Il faut vraiment laisser mijoter le plus longtemps possible pour que la viande soit bien cuite et tendre (comme pour le boeuf Bourguignon). Saler et poivrer et servir bien chaud !

J'ai servi avec des pommes de terre à la suédoise.



jeudi 10 mars 2016

Granolas maison


Vous connaissez les Granola ? C'est petits biscuits complètement addictifs recouverts de chocolat ? 
Comme j'aime le "fait maison", j'ai voulu essayer de les faire moi-même ! Il y a plein de versions différentes sur le net. Certaines recettes utilisent de la farine de sarrasin, d'autres de la farine complète... j'ai fini par me décider et choisi celle de "La cuisine de Malou". Je ne suis pas déçue de ce choix ! 

- 125g de farine de blé ;
- 75g de farine complète ;
- 50g de sucre roux (je n'en avais pas, j'ai utilisé du sucre en poudre blanc tout simple !) ;
- 75g de beurre ;
- 1 oeuf ;
- 1 sachet de sucre vanillé ;
- 1/2 cc de sel ;
- 1cc rase de bicarbonate de soude ;
- chocolat lait ou noir pour napper.

Verser les éléments secs dans la cuve du robot, mélanger avec le feuille. Ajouter le beurre mou et l'oeuf. Continuer à travailler un peu la pâte, elle doit former une boule.
Filmer cette boule de pâte et la placer 2h au frais. 
Bien sûr, on peut faire cette pâte à la main !!! 

Au bout des 2h de repos, préchauffer le four à 180°C, étaler la pâte sur environ 5mm d'épaisseur. A l'aide d'un emporte-pièces, former des cercles de pâte, les déposer sur une plaque recouverte de papier cuisson et enfourner environ 10/15mn.

Quand les biscuits ont refroidi, faire fondre le chocolat.Tremper une des face de chaque biscuit dans le chocolat fondu... encore un peu de patience, le temps que le chocolat fige... 





dimanche 6 mars 2016

Pâte à sucre maison


Une nouvelle rubrique sur le Carnet Gourmand : Les recettes de Romane !
Ma fille se lance un peu en cuisine ces derniers temps ! Cette rubrique regroupera ses recettes !
Pour commencer elle s'est lancée dans la préparation de la pâte à sucre ! Pour cela il faudra :

- 150g de chamallows (attention à leur couleur, la pâte aura la couleur des chamallows utilisés !)
- 18g d'eau ;
- 250g de sucre glace ;
- colorants alimentaires si on veut plusieurs couleurs !

Dans un saladier allant au micro ondes, mettre les chamallows et l'eau. Faire fondre par tranches de 30secondes, en remuant à chaque fois. Il est très important de respecter cette méthode, car ça va gonfler, et ça risque de déborder !!!
Les chamallows doivent être bien fondus et la pâte homogène.


Ajouter petit à petit le sucre glace et bien l'incorporer. Quand la pâte commence à former une boule très collante, verser un peu de sucre glace sur le plan de travail et terminer de pétrir à la main la pâte avec le reste du sucre glace. On doit obtenir une pâte bien homogène qui ne colle plus ou très très peu !


Ajouter à ce moment les colorants, bien pétrir pour obtenir une couleur bien uniforme. Bien enrouler la pâte dans un double papier film et la conserver dans une boîte hermétique.




Makis/Sushis sucrés



Pour le 6ème et dernier défi Sugar Paris, nous devions réalisé un Trompe l'oeil !
Voici donc une version sucrée et fruitée de makis et sushis.

Pour 6 makis et 2 sushis :
Le riz au lait :
- 50g de riz rond ;
- 225ml de lait ;
- 25g de sucre.

Pour les crêpes (je n'ai utilisé que 2 crêpes au chocolat, avec ces quantités vous en aurez bien sûr plus) :
- 125g de farine ;
- 1 oeuf ;
- 30g de sucre ;
- 1cc d'huile ;
- sel ;
- 1/4 l de lait ;
- chocolat amer en poudre ;
- rhum (facultatif).

Pour la finition :
- des fruits (j'ai utilisé du pamplemousse, du kiwi et des écorces d'oranges confites) ;
- chocolat (pour la sauce d'accompagnement).

1ère étape : la pâte à crêpes :
Mélanger la farine, le sucre, la pincée de sel, ajouter l'huile, l'oeuf et le rhum. Quand le mélange est assez homogène, ajouter le lait petit à petit en mélangeant bien pour ne pas avoir de grumeaux (je fais ma pâte à crêpe dans mon robot avec le fouet, je n'ai aucun grumeaux !). Quand la pâte et lisse, ajouter le chocolat afin d'obtenir un appareil foncé. (Si vous ne voulez pas avoir que des crêpes au chocolat, il suffit, comme moi, de commencer à faire des crêpes natures, puis ajouter le chocolat à la pâte à la fin).
Couvrir le saladier et laisser reposer minimum 30mn.

2éme étape : le riz au lait :
Bien rincé le riz dans de l'eau froide. L'eau doit être claire. Égoutter et laisser reposer le riz minimum 15mn dans la passoire.
Verser le lait dans une casserole, ajouter le riz. Porter à ébullition puis baisser le feu et cuire en remuant régulièrement pour éviter que ça accroche. La cuisson se fait sur feu doux, et prend un peu de temps. Le riz doit avoir absorbé le lait et devenir collant. En fin de cuisson, ajouter le sucre, poursuivre la cuisson quelques minutes sans cesser de mélanger.
Verser le riz au lait dans un plat, couvrir au contact avec du papier film et laisser refroidir.

3ème étape : les crêpes :
Pendant que le riz refroidit, on en profite pour faire nos crêpes dans une poêle chaude et légèrement huilée.
Laisser refroidir les crêpes au chocolat.

4ème étape : le montage :
Les crêpes et le riz sont bien froids, il ne reste que le montage.
Couper les crêpes en carrés ou rectangles.



Déposer les carrés de crêpes sur du papier film. Recouvrir de riz au lait. Bien étaler le riz avec les doigts sur la surface de la crêpe en prenant soin de laisser les bords.




Découper les fruits en bâtonnets (pour moi du kiwi).
Récupérer des quartiers de pamplemousse pour les sushis.
Placer les bâtonnets de fruits sur le riz.




Rouler le makis de façon à ce que les deux bords se collent (on peut utiliser un peu de miel si ça n'adhère pas très bien). Bien enfermer le rouleau dans le papier film et placer au frais jusqu'au moment de servir.



Pour les sushis, former une boule avec du riz. L'écraser légèrement et l'allonger pour lui donner une forme de sushis, déposer sur le dessus un quartier de pamplemousse (ou autres fruits ! le pamplemousse me faisait penser au thon cru, parfait pour mon trompe l'oeil !).

Au moment de servir, faire fondre du chocolat et le mettre dans des coupelles.
Couper les rouleaux de makis en 6,  insérer une écorce d'orange confite (ou autres, la couleur me faisait penser au saumon) entre le riz et kiwi).
Servir 6 makis et 2 sushis par personnes ! Au moment de déguster, tremper les sushis/ makis dans la sauce au chocolat !

Moi qui n'aime pas le riz au lait, j'ai été agréablement surprise de ces petites bouchées !